2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Aller en bas

2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Mer 31 Oct - 11:31

Sortie du bataillon uni.

L'année dernière, Marc nous avait demandé si nous prolongions notre ''affiliation/collaboration'' avec le bataillon uni pour 2018.
Nous avions répondu par la positive à notre assemblée générale.

J'ai pris la responsabilité au nom du 7ème de renouveler pour 2019 car la question à été posée à tous les groupes il y a peu pour l'organisation d' Eggmühl.


Voici un message d'Henry, notre commandant de bataillon.

Veuillez en prendre connaissance et donner vos impressions/retours ...

J'aimerais déjà connaitre vos dispositions. Présent ou non.

C'est tôt, j'en conviens, mais il faut penser à toute l'organisation qu'il y a derrière...

Henry demande une réponse à son message avant le 11 novembre.

Merci,
Roussi

Chers camarades,

1) Pour donner assez du temps aux cadres de se préparer pendant l'hiver, je souhaite choisir les chefs de peloton maintenant.
>Je prie donc tous les candidats pour le rôle d'un chef de peloton de m'en informer.
Affinités : S'il y a des groupes ou officiers avec lesquels votre groupe aimera se trouver dans le même peloton (ou le contraire), c'est le moment de le faire savoir.
> Merci de me donner vos affinités et préférences, svp.
Conformément à ma candidature, les Adjudants sont déjà choisis et ne feront pas l'objet d'une mise en candidature.

2) Peloton d'histoire vivante et garde du drapeau : Oliver de la 22e demi-brigade veut bien organiser un peloton histoire vivante, qui bivouaquera (il espère de pouvoir convaincre les organisateurs de fournir du matériel pour construire des abris) et pratiquera quelques éléments du service intérieur dans le camp. Si votre groupe veut rejoindre ce peloton d'histoire vivante, écrivez lui à : sans-souci@gmx.de.
Attention, ce peloton sera chargé de la garde du drapeau et de tous ce qui concerne le règlement et les manœuvres du drapeau (Alignement, marche,...).
>Merci de me faire connaître la ou les personnes qui se chargeront de cette tâche.

3) Enfin, il nous faudra combiner les efforts de nos tambours.
Envoyez-moi les noms et adresses e-mail de vos tambours et de ceux qui sont inclinés de prendre le rôle de tambour-major pour Eggmühl/Eckmühl. Je les mettrai en contact entre eux afin qu'ils puissent s'organiser, choisir leur tambour-major, et commencer à se préparer pendant l'hiver.
> Merci de vous porter candidat pour ce rôle de Tambour Major.
Afin d'avancer notre organisation, merci de répondre avant
le 11 novembre, s'il vous plaît.
A partir de votre réponse, le groupe de travail, constitué de mes adjudants et d'Oliver Schmidt se réunira pour décider de la formation des pelotons, de la liste des manœuvres, de la constitution du campement, de l'élaboration d'un blog (afin de centraliser toute les informations), de la planification et de tous ce qui sera bon d'ajouter à cette liste.
> Pour cela, merci de me faire part de vos idées et vos demandes, qui seront les bienvenues.
Pour cela, je compte également sur l'aide de tous les candidats à cette élection et notamment Philippe, qui connaît bien le terrain d'Eckmühl (définition de la liste des manœuvres) et peut grandement aider dans sa connaissance des affinités de la reconstitution pour établir de solides pelotons.

Par avance, merci à tous et dans l'attente de vos réponses.
Amitié à tous et comme on se le disait entre braves : "Salut et Fraternité".
Capitaine Henri Caporali au 18e de ligne. association "Guides Généraux"

Mobile : 06 78 33 24 04
avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Mer 31 Oct - 11:46

ROUSSI: OUI
TRIBUNE :
LA SOUPE :
BOUCHON :
BOUTEILLE: OUI
FORGERON:
GAIOLE:
LA BREOLE : Si oui, avec le 1er de ligne ?
LA PROSE : En stand by
L'AMERIQUE:
TAMTAM:
VA NU PIEDS :
LE POLONAIS:
JOLIE VOIX:
Le Belge: Si oui, avec le 17 léger ?

6ème RiL.
BARDIN :
MOLIERE: Si oui, en tant que 6ème ?
ACHILE:
AUTRES

NON MEMBRES - INVITES:
PHILIPPE: Si oui, avec les Chasseurs ?
DAVID:
LA FRAYEUR:
LOIC: OUI


Dernière édition par Roussi le Jeu 8 Nov - 12:38, édité 2 fois
avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Bouteille le Jeu 1 Nov - 16:53

je serai à Eggmühl.
avatar
Bouteille
Général
Général

Messages : 323
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 48
Localisation : Lier

http://www.7emechampagne.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Bouteille le Jeu 1 Nov - 16:58

par contre autant je suis partant pour le faire HV, autant je ne suis pas chaud pour faire office de garde au drapia...
avatar
Bouteille
Général
Général

Messages : 323
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 48
Localisation : Lier

http://www.7emechampagne.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Bouteille le Sam 3 Nov - 21:23

210ème anniversaire de la bataille d’Eggmühl

Chers amis, frères et sœurs d’arme, chers 7ème de Champagne,

Eggmühl… pas très connu et un peu compliqué. On est tout au début de la 5ème Coalition, en 1809.
On remonte un peu dans le temps, puisque nous venons de commémorer la triste fin de la campagne de Saxe, qui n’a pu avoir raison de la 6ème Coalition contre la France… et qui se solde par une cuisante défaite à Leipzig en octobre 1813.

Avant ça il y a eu la campagne de Russie en 1812. Encore avant, c’est la « Campagne d’Allemagne et Autriche » avec les affreux et sanglants affrontements de Aspern-Essling (21-22 may 1809) à un jet de pierre de Vienne, un tout premier échec pour la Grande Armée sous le commandement direct de l’Empereur, et puis finalement, tout de même, la victoire de Wagram (5-6 juillet 1809), chèrement achetée, qui clôture la 5ème Coalition.

Eggmühl et la 5ème Coalition, donc... plantons le décor :
Napoléon bat les Russes à Eylau, en Pologne, en février 1807, véritable boucherie, puis plus définitivement à Friedland en juin 1807 (fin de la 4ème Coalition). En juillet 1807, Napoléon, Empereur des Français, et Alexandre, Tsar de toutes les Russies, signent la paix sur un radeau au beau milieu du Niémen et se promettent soutient mutuel. En septembre-octobre 1808, les deux souverains se revoient à Erfurt pour confirmer leur entente… mais les relations sont déjà bien refroidies entre les deux empires depuis la très fraternelle entrevue de Tilsit. Napoléon obtient tout de même l’assurance de non-agression de la part du Tsar, assurance dont il a besoin pour régler ses affaires en Espagne et au Portugal.

La Campagne d’Espagne, ou la Guerre de la Péninsule, engloutira entre 180 et 240.000 soldats de la Grande Armée (contre 400.000 Espagnols, militaires, guérillas et civils et 35.600 Anglais). Le 7ème RiL y servit, à partir de l’ouverture de la Campagne d’Espagne en 1808 jusqu’à 1813, lorsque le régiment fut rappelé pour participer à la Campagne de Saxe (voir mon document « 205ème anniversaire de la Bataille de Leipzig – la bataille de la dernière chance ! »). Le 7ème ne participa donc pas à la Campagne d’Allemagne et Autriche en 1809.

Sans rentrer dans les détails de cette intrigante Campagne d’Espagne – j’espère que nous aurons l’occasions d’en parler d’avantage lors de l’un ou l’autre évènement sur place à venir – après avoir infiltré 24.000 soldats au Portugal sous le commandement de Junot en octobre 1807 et 120.000 hommes en Espagne sous le commandement de Murat en mars 1808, Napoléon vint prêter main forte à ses maréchaux avec une nouvelle armée de vétérans. Il consolida ainsi une force de 278.670 hommes sur l’Ebre pour rejeter les Anglais hors de la Péninsule et conquérir l’Espagne insoumise. Il balaya toute résistance sur son passage vers Madrid où il entre le 4 décembre 1808. Les forces anglaises, pourchassées, durent réembarque (temporairement) pour l’Angleterre après une retraire héroïque et un dernier combat à La Corunna en janvier 1809 face à Soult.

Entre-temps, l’Autriche, voyant la Grande Armée empêtrée dans une guerre sanguinaire en Espagne, et encouragée par l’Angleterre, forme la 5ème Coalition et déclare la guerre à la France. Napoléon, qui n’était pas dupe des intentions belliqueuses et revanchardes de l’Autriche depuis Austerlitz, est néanmoins pris de vitesse par l’Autriche. Napoléon fraichement de retour d’Espagne ordonne la concentration de 140.000 hommes autour de Ratisbonne. Mais l’Archiduc Charles d’Autriche prends l’initiative le 10 avril 1809 et envahi la Bavière avec 130.000 hommes. L’armée française est dispersée sur le territoire allemand. Les forces bavaroises, alliées de la France, tentent de résister au passage de l’Isar par les Autrichiens. La Bataille de Landshut est remportée par les Autrichiens le 16 avril 1809. Le lendemain, Napoléon arrive sur la scène des combats et prend les rênes en mains d’une armée française confuse et éparpillée. Le Maréchal Davout est isolé avec 30.000 hommes au sud de Ratisbonne. L’Archiduc Charles, manœuvres ses troupes pour écraser ce corps d’armée. Le 19 avril Davout soutient et remporte la Bataille de Thann (Teugen-Hausen). Le 20 avril Napoléon livre bataille à Abensburg, le 21 il poursuit l’ennemi et livre une seconde bataille à Landshut. Il pense avoir à faire avec l’armée principale de l’Archiduc, mais l’armée principale est plus au Nord, à Eggmühl, devant le corps d’armée du brave Maréchal Davout qui fait face à 75.000 autrichiens. Davout, rejoint par Lefebvre, détaché vers Eggmühl dès le 20, tient le temps qu’il faut à Napoléon pour se rendre compte de son erreur, de réorganiser son front et de manœuvrer à temps pour déboucher dès le 22 avril sur le flanc des autrichiens. Les combats font rage mais l’Archiduc, maître de la ville de Ratisbonne dès le 20 avril, replie son armée sur la rive opposée du Danube et échappe ainsi à l’anéantissement de son armée.

La bataille d’Eggmühl est une victoire française, et un exemple de manouvre en son genre, mais l’armée autrichienne n’est pas défaite pour autant à l’issue de la bataille d’Eggmühl. Les Autrichiens y auront laissés 12.000 hommes contre 6.000 côté français.

Grâce à cette victoire, Napoléon fait pour la seconde fois dans sa carrière son entrée triomphale dans la capitale autrichienne, Vienne, le 13 mai. Il s’attend à ce que l’armée autrichienne vaincue se retire en Moravie comme ce fut le cas en 1805, mais l’Archiduc a d’autres plans et Napoléon et son armée triomphante paieront cher d’avoir sous-estimé cet adversaire, car une semaine plus tard, sous les murs de la capitale autrichienne, le 21-22 mai se tient la bataille de Aspern-Essling. Elle fera 23.000 victimes de part et d’autre des deux armées et se solde par une défaite française.

En conclusion :
Tout comme en 1806, à Auertädt, où Davout battait le gros de l’armée prussienne pendant que Napoléon remportait une victoire de second ordre à Jena, cette fois encore c’est Davout qui fait le gros du travail face à l’armée principale autrichienne. Davout, qui avait très méritoirement été promu Duc d’Auerstädt en 1808, fut fait Prince d’Eggmühl après la Campagne d’Autriche. Napoléon pour sa part peut s’enorgueillir d’avoir défait une N-ième coalition contre la France après Wagram et gagne le droit de demander la main de l’Archiduchesse Marie-Louise d’Autriche après la nouvelle défaite de l’Autriche. Il l’épousera (par procuration) le 11 mars 1810 et elle lui donnera un héritier un an plus tard, le 20 mars 1811 : le Roi de Rome.

L’uniforme :
Au cours des années 1808-1809, la tournure du soldat d’infanterie atteint l’apogée du style impérial, telle qu’elle est restée dans les imaginations : shako, plumet, habit-veste à basques élégants, guêtres hautes.

Couvre chef : une circulaire du 27 mars 1806 porte sur l'adoption du shako. Mais il faudra attendre jusqu’en 1808 avant que le gros de l’infanterie sera pourvue du shako. Le schako est agrémenté d’un cordon et d’une plaque décorative. De plus en plus souvent, des jugulaires de cuivre complètent la coiffure. Ce n’est qu’en 1810 que la circulaire du 9 novembre supprimait le plumet et le cordon de shako, ornements inutiles. Les grenadiers continuent, quand ils le peuvent, à se coiffer du volumineux bonnet de peau d’ours. Mais le blocus continental rend l’approvisionnement en peaux de plus en plus difficile.

Habit-veste : on cherchait à pallier à la pénurie d’indigo. Le 13 février 1805, l’Empereur opta pour l’habit blanc pour les 3e bataillon du 18e de ligne et du 4e léger. La mesure fut ensuite élargie (tout du moins dans les textes) par le décret du 25 avril 1806 : « Les régiments d’infanterie de ligne portant les numéros suivants, seront habillés en drap blanc, savoir, 3, 4, 8, 12, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 21, 22, 24, 25, 27,, 28, 32, 33, 34 et 36. Les remplacements commenceront en 1807, de manière à ce que l’habillement en blanc soit complet, en 1809 ». Finalement, les difficultés d’entretien étant criantes, le bilan fut mauvais et l’Empereur coupa court dès le mois de juin de l’année 1807. L’habit blanc continua cependant à être porté, surtout en Espagne, loin des yeux de l’Empereur. On en trouve trace encore en 1812. Mais en 1809, la Grande Armée en Allemagne est revêtue de son habit-veste bleu. Pendant cette période, l’habit continue son évolution : il se raccourcit, étriqué, sans tenir compte du bienêtre du soldat, la taille remonte, les revers sont plus échancrés, les retroussis sont factices. Mais nous sommes encore loin de l’habit Bardin : les basques descendent encore jusqu’au creux du genoux et la découpe de l’habit laisse l’estomac à découvert.

Guêtres : les guêtres hautes remontent jusqu’au-dessus du genoux. Elles se portent au-dessus d’une culotte descendant jusqu’aux genoux.

L’évènement :
Chers amis de 7ème, réhaussons de notre présence cette commémoration du 210ème anniversaire de la bataille trop peu connue d’Eggmühl. Une belle victoire remportée par « le Maréchal de Fer » - les seul des maréchaux de France à n’avoir jamais souffert de défaite – et une grande manœuvre de Napoléon comme il en avait le secret. Revêtissons notre plus bel uniforme et rejoignons le bataillon uni pour se replonger le temps d’un weekend dans les grandes masses des armées napoléoniennes… revivons les grands moments du bataillon uni, tel à Montmirail en 2014 et à Waterloo en 2015 ! La bataille promet d’être animée et dynamique sous le commandement averti de Caporali, grand amateur d’action de l’infanterie légère !

Soyons nombreux surtout, vétérans et recrues, et vivons ensemble cette page d’histoire qui nous interpelle ! Vive la Nation, vive le Régiment de Champagne !

Bouteille
avatar
Bouteille
Général
Général

Messages : 323
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 48
Localisation : Lier

http://www.7emechampagne.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Loïc le Mar 6 Nov - 3:29

J' te dis pas toi, ... le jour où on va t'annoncer ton nom de baptême/guerre ... affraid  geek Razz
avatar
Loïc
Tambour
Tambour

Messages : 3
Date d'inscription : 11/09/2018
Age : 26
Localisation : le plus beau coin de terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Jeu 8 Nov - 12:37

Tiens, c'est bizarre, Loic, ... ton message c'est effacé ?? Ou alors, je l'ai ''édité'' au lieu de répondre ??

Si oui, c'est la première fois que ça m'arrive.

S'cuse ...

Roussi.
avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Loïc le Jeu 8 Nov - 15:37

c'est tout simplement de la censure de ta part Laughing Laughing
avatar
Loïc
Tambour
Tambour

Messages : 3
Date d'inscription : 11/09/2018
Age : 26
Localisation : le plus beau coin de terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Ven 9 Nov - 14:34

J'ai tous les pouvoirs, ... c'est Moooon Île ... king

R.
avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Ven 9 Nov - 14:36

Merci à tous pour vos nombreuses réponses.

J'en informe Henry Caporali.

.... il fera avec ...

Roussi.
avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Roussi le Ven 9 Nov - 15:10

Bonjour Henry.

En gros : Nous préférons la partie HV, mais personne volontaire en garde du drapeau. Mais ok pour faire partie du peloton. (Sauf si on tire moins que les autres pelotons )

Pas d’affinité particulière avec d’autres groupes, … on aime bien tout le monde.

Pas d’ennemis non plus … 

Trop tôt pour te donner le nombre exact de bonhommes sur place, mais une moyenne dirait entre 7 et 10.

Voilà, c’est tout …. Pour le, moment ;-)

Si tu as besoin d’autres infos, n’hésite pas.

Caporal, Roussi.

Sans peur et sans reproche, … Je suis du régiment de Champagne !


avatar
Roussi
Général
Général

Messages : 601
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 41
Localisation : Roly

http://champagne.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Bouteille le Sam 10 Nov - 14:15

Roussi a écrit:J'ai tous les pouvoirs, ... c'est Moooon Île ... king

R.

Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Bouteille
Général
Général

Messages : 323
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 48
Localisation : Lier

http://www.7emechampagne.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2) Eggmühl 30 mai au 01 juin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum